Vingt briques pour un pantin

Eaux Troubles

Le tout dernier né. Le plus complexe aussi, de par la richesse de ses personnages et de son intrigue psychologique où l'on retrouve le triangle maudit du thriller : sexe, argent et pouvoir. 

"Vingt briques pour un pantin" est sorti en Suisse à la mi-novembre et en France, le 16 février 2018.

Zacharie Hollinger, jeune journaliste niçois, est victime d'un rapt à la suite d'un accident de voiture dont il se croit responsable. Pour s'échapper, il tue ses deux geôliers. Problème : on ne retrouve qu'un cadavre. Il se rend spontanément à la police et c'est peut-être là son erreur car sa captivité crapuleuse va l'entraîner vers une... captivité légale. Sorti de prison, Zacharie s'imagine qu'en changeant d'air et de vie, il va laisser son passé derrière lui. 

Erreur. Non seulement son passé le rattrape mais il l'entraîne, contre son gré, dans une manipulation diabolique dont il ne sortira que grâce à Langsamer. 

Langsamer dont c'est ici la cinquième apparition, après "Double JE", "Bémol majeur" et deux recueils de nouvelles: "Août meurtrier".  

Nice

 

" Le jour où j’ai perdu ma liberté, ça m’a fait tout drôle.

Drôle ne veut pas dire comique car mon histoire n’a rien d’amusant. La liberté, c’est comme le bonheur. On finit par comprendre ce que c’est quand on en est privé. Autrement, c’est un concept éthéré qu’on trouve dans les bouquins, les dépliants publicitaires ou les promesses des élus.

Je sais. Ce que je raconte n’a rien d’original mais, putain… tant qu’on a son assiette pleine, on ne se pose pas de questions ! On s’autorise tout juste à pousser une gueulante, de temps à autres.

Les questions… moi, je me les suis posé le jour où tout a commencé."

 Premier écho, deux semaines après sa sortie

"Voilà le premier roman de Jean-François Pré que je lis et je peux vous assurer que je n'ai pas été déçue; pas de temps mort dans l' histoire.
Personnellement je me suis attachée au personnage de l' 'ex commissaire Langsamer; un peu bougon comme moi. Ceci explique cela!
Des descriptions de la Forêt Noire ont fait que je m'y suis crue pendant un bon moment.
Des jeux de mots m'ont fait rire ou sourire.
Non, vraiment bien et je vous recommande ce livre qui se lit bien, car écriture fluide et agréable.
Dès que l'auteur refait un roman, je le lis.
Voilà, j'espère avoir bien fait ma critique et que je vous aurais donné envie de vous précipiter pour acheter ce livre."

Critique d'Anne Balmayer dans le groupe "Au fil des livres" sur Facebook. 

A lire aussi

Bemol Majeur

Voici le tout premier opus de la "série Langsamer " en format roman. "Bémol majeur" est un petit…

Le dossier Pouchkine

Un roman d'aventures plus qu'un thriller ? Peut-être car le sujet est ludique. Quoi que... un…

Double JE

Un vrai thriller mêlant actualité et un style de roman noir, années cinquante à la française.…

Le jour dernier

Ce thriller est unique car il se déroule sur vingt-quatre heures (d'où le titre) et respecte -…