SANDRINE ROY

Ecrivaine française, née le 3 avril 1968 à Bordeaux.

Après avoir beaucoup lu dans le genre du thriller, Sandrine Roy s'est lancée dans le grand bain avec "Lynwood Miller", un coup d'essai réussi qui donnera lieu à une suite puis à une série. 

Coup d'essai ou essai est bien le mot qui convient puisque Sandrine est une supportrice de l'équipe de Rugby de Montauban où elle vit. 

Peut-être s'est-elle inspirée de Sam Millar, Fred Vargas ou Pierre Lemaître, ses auteurs préférés. 

                                            Une réussite.

Lynwood Miller file le parfait amour avec Eli, dans les Pyrénées quand un coup de téléphone lui annonce le décès de son père au Texas. Ils s'envolent donc pour lui rendre un dernier hommage. Malheureusement pour lui et sa dulcinée, leur séjour ne sera pas de tout repos...... Le beaux ténébreux est de retour ainsi que sa "sorcière" bien-aimée et c'est un plaisir de retrouver ces personnages attachants. de nouveaux personnages font leur apparition dont un cow-boy pour qui j'ai eu un coup de coeur. Le début est axé sur le côté fusionnel de ce couple hors-du-commun. Ensuite, le côté action prend le dessus et ça déménage (ah, Eli et ses dons exceptionnels !)

Avec son écriture simple et fluide, Sandrine Roy nous harponne une fois de plus pour ne plus nous lâcher. Si vous avez aimé le premier tome, vous ne pourrez qu'adorer celui-ci.

                                                                                                                                         Nathalie Friquet.

"Pas de printemps pour Eli" EDITIONS LAJOUANIE (17/03/2017), de Sandrine Roy.                              Ma note : 17/20

                          Polar et surnaturel, union maitrisée.

Arcachon - Lynwood Miller et Eli, toujours aussi fusionnels ont repris une vie normale et coulent des jours heureux. Jusqu'au jour où un adolescent est découvert émasculé. Le commissaire Marchand requiert alors l'aide de l'ex-membre des forces spéciales ainsi que de son ami, Simon, le geek.

C'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé les protagonistes des deux premiers tomes. Comment en écrire un troisième sans lasser les lecteurs et en se renouvelant ? Sandrine Roy l'a fait ! Comme dans les précédents, elle combine polar et surnaturel. Selon moi, l'auteure s'est davantage "lâchée" avec une intrigue plus consistante, pimentée et très bien ficelée. Elle allège le côté macabre en y ajoutant une touche de romantisme avec des personnages charismatiques et attachants. Mais ne vous y trompez pas, ça n'est pas du tout gnangnan. Vous remarquerez que les tourtereaux ont aussi un caractère bien trempé. Alors, si vous ne connaissez pas encore cette série, je ne peux que vous la recommander chaudement.

                                                                                                                                                                                                N.F.

"Rivalités" Éditions Lajouanie, (26 avril 2019), de Sandrine Roy.                                                                  Ma note : 18/20

    Coup d'essai réussi !

"Lynwood Miller" est un premier roman qui a tapé dans le mille. Gros succès d'édition, il a trouvé son public avec une suite qui entraînera une fidélité. En tout cas, on le lui souhaite. 

Le titre n'est peut-être pas étranger à la réussite de ce premier opus. Le nom sonne bien, la consonance fait penser aux grands classiques du polar américain et... donne envie d'en savoir plus. Sans peut-être le pressentir, Sandrine Roy a réussi un bon coup de marketing. Mais il n'y a pas que ça....

L'histoire est belle, les personnages très attachants et le style coule comme un ruisseau de cette montagne si bien décrite dans le roman. Le héros, Lynwood Miller, est pour beaucoup dans le succès de la série. C'est un ancien GI, barraqué, rompu aux techniques de combat, reconverti en... doux géant, beau et ténébreux. Il cultive son mystère et cela plaît beaucoup aux lectrices.

J'ai éprouvé du plaisir à le lire et l'ai fait en continu, sur moins de quarante-huit heures. Cependant (car il y a un "cependant"), j'ai trouvé l'intrigue un peu simpliste. Mais, ainsi que le fait remarquer l'autrice (et contrairement à ce qui est écrit sur la couverture de sa réédition en poche), ce n'est pas un Thriller. On ne doit donc en aucun cas s'attendre à de spectaculaires rebondissements ! Ce petit bémol - si tant est qu'il y en ait un - est toutefois compensé par la richesse des personnages et le capital de sympathie qu'ils génèrent. 

"Lynwood Miller" (Lajouanie), de Sandrine Roy.   Ma note : 17/20.