SANDRINE DESTOMBES

Romancière française, née en 1971. 

Sandrine Destombes a toujours vécu à Paris.

Après avoir suivi des études à l'Ecole pour les Métiers du Cinéma et de la Télévision de Paris, elle travaille dans la production d’événements et profite de son temps libre pour écrire des polars, son domaine de prédilection.

                       Des personnages ?... Non, des amis !

Le commissaire Max Tellier enquête sur une série de meurtres dans un immeuble quand elle est recrutée pour épauler la DSC (équipe de profilers).

Suivre les aventures de cet équipe d'enquêteurs équivaut à retrouver des amis après un moment d'absence tant ils sont attachants. Après l'excellent "La faiseuse d'anges", Sandrine Destombes nous offre une suite tout aussi parfaite. L'écriture y est toujours aussi nerveuse et le suspens aussi intense. Les amis lecteurs qui m'ont recommandé cet auteur ont décidément très bon goût, ce dont je ne doutais pas.

A peine refermé, je n'ai qu'une hâte, lire la suite.

                                                                                                                                                          N.F.

"L'arlequin", de Sandrine Destombes. FRANCE LOISIRS                                                                                 Ma note : 18/20

                   Tenue en haleine, dès les premières pages.

Le capitaine de gendarmerie Antoine Brémont reçoit une mystérieuse vidéo où un homme est torturé. Et ça ne fait que commencer, les victimes vont se succéder à un rythme infernal. Pourquoi les bourreaux ont-ils choisi Brémont pour "juger" leurs actes ?

Sandrine Destombes m'avait régalée avec ses romans dont l'héroïne est Max Tellier. Et là, une très bonne surprise, un retour à la maison, on retrouve des personnages de ces précédents opus. Vous avez aimé Max ? Vous aimerez Antoine, même s'il est plus strict, mais tout aussi charismatique. Une fois encore, l'auteur m'a tenue en haleine dès les premières pages. Elle ne nous laisse aucun répit et les pièces du puzzle se mettent doucement en place. Comme l'auteur est un brin sadique, elle nous fait miroiter des solutions. Euréka ! Tout s'explique ! Vous êtes les meilleurs, vous avez résolu l'affaire, sauf que, retournement de situation, vous vous êtes plantés en beauté.

J'ai fini ce récit avec une grande amertume.....je vais devoir patienter pour le prochain (j'aime pas attendre !)

                                                                                                                                                             N.F.

"Ils étaient cinq", de Sandrine Destombes. FRANCE LOISIRS (20/02/2017)                                            Ma note : 19/20

                                    Troublant et addictif.

Piolenc, Vaucluse - Août 89 - Solène et Raphaël, des jumeaux de 11 ans, disparaissent. Trois mois plus tard, le corps de la fillette est retrouvé mais pas de traces de son frère. Juin 2018 - L'horreur recommence avec la disparition d'autres enfants........

Je suis fan de Sandrine Destombes depuis ses débuts. de nouveau, je me suis régalée. Pas de Max, son personnage fétiche dans celui-ci mais il est tout aussi prenant. Vous allez me dire que le thème est classique, vu et revu. Oui, mais l'auteur y ajoute sa patte et nous entraîne dans des chemins plus que tortueux. Avec sa plume sans fioriture, elle captive son lectorat et m'a fait passer une nuit blanche. Les personnages sont recherchés et ont tous des failles, même les chers petits anges, ce qui rend le roman troublant et addictif.

Je ne peux donc que vous conseiller "Les jumeaux de Piolenc" (voir ci-contre) et moi, attendre le prochain impatiemment !

                                                                                                                                                             N.F.

"Les jumeaux de Piolenc", de Sandrine Destombes. HUGO ET COMPAGNIE (03/05/2018)                     Ma note 18/20

                            Une bonne dose d'humour.

Troisième tome des mésaventures de Max Tellier et de son équipe. Fragilisée par certains événements (cf "L'arlequin"), elle va devoir compter sur son équipe plus unie que jamais.

Décidément je ne m'en lasse pas ! Sandrine Destombes a l'art de mélanger suspens et sensibilité sans que ça soit gnan-gnan. Des intrigues captivantes, une bonne dose d'humour et le tour est joué, pas besoin de plus.

Si vous ne connaissez pas cette trilogie, foncez (à lire dans l'ordre de préférence) ! La seule chose qui me chagrine, c'est que ça soit le dernier.....ou pas ???

                                                                                                                                                               N.F.

"Ainsi sera-t-il", de Sandrine Destombes. FRANCE LOISIRS (01/05/2016)                                                 Ma note : 18/20

     Noir et poignant.           

Crest - Un banal contrôle routier, effectué par le jeune sous-lieutenant Benoît, vire au drame quand la conductrice s'enfuit et fait une embardée. Elle est tuée sur le coup et Léa, sa passagère de 8 ans, est gravement blessée. Parallèlement, le cadavre énucléé d'un fugitif est retrouvé dans la Drôme. Y a-t-il un lien entre les deux affaires?

C'est toujours avec grand plaisir que je retrouve les écrits de Sandrine Destombes. Celui-ci ne fait pas exception. Elle met en place l'intrigue en nous révélant petit-à-petit les pièces du puzzle, mais vous serez balèzes si vous arrivez à tout assembler avant le final. Avec un sujet brûlant que je ne vous dévoilerai pas, l'auteur fait aussi bien jouer la corde sensible que le suspens et les rebondissements. Elle décrit une enquête pas-à-pas avec des gendarmes qui doivent faire face à des procédures longues qu'ils doivent suivre à la lettre même si...... Dans les chapitres courts et rythmés, Sandrine Destombes dépeint ses protagonistes, soit attachants soit devenus détestables, selon leur parcours. 

Un polar au thème original, noir et poignant. Un conseil, si vous n'avez pas encore découvert cette romancière, il est grand temps d'y remédier !

                Nathalie Friquet.

"Le prieuré de Crest", de Sandrine Destombes HUGO ET COMPAGNIE (07/03/2019)                                       Ma note : 17/20

    Un premier opus             très  réussi.

Max, commissaire à la tête d'une équipe hétéroclite, doit résoudre l'énigme du "scalpeur", tueur en série qui mutile ses victimes. Femme de tête mais en même temps fragile, elle doit aussi affronter un passé douloureux.

Quelle bonne surprise que ce premier roman de Sandrine Destombes. Des personnages attachants (un coup de coeur pour Max), haut-en-couleur et qui ont chacun leur propre personnalité. Grâce aux chapitres courts et directs, il n'y a aucun temps mort, ce qui donne à l'histoire un rythme soutenu. L' autre bon point, original, est que le commissaire soit une femme! Oui, vous avez bien lu! Non mais allo quoi, un peu de féminité dans les thrillers ! (Je m'égare).

Pour conclure, je ne peux que vous recommander ce roman qui, pour un premier opus est très réussi.

                     Nathalie Friquet.

"La faiseuse d'anges", de Sandrine Destombes LES EDITIONS DU CRABE (23/01/2014)           Ma note : 17/20