PIERRE POUCHAIRET

Romancier français, né en 1957.

Dans une vie précédente, Pierre Pouchairet était commandant de la police nationale puis chef d’un groupe luttant contre le trafic de stupéfiant à Nice, Grenoble ou Versailles, Lyon… Il a également été à plusieurs reprises en poste dans des ambassades, a représenté la police française au Liban, en Turquie, a été attaché de sécurité intérieure à Kaboul puis au Kazakhstan.

Il a publié en 2013 un livre témoignage "Des flics français à Kaboul" qui relate les quatre années qu’il a passées en Afghanistan et "Coke d’Azur" en 2014. Avec à chaque fois, cette volonté de mettre au grand jour la réalité brute de notre Histoire contemporaine.

En 2014, il publie son premier polar "Une terre pas si sainte". Avec son quatrième roman, "Mortels Trafics", publié en 2016, il est lauréat du prix du Quai des Orfèvres 2017.

Aujourd'hui, Pierre Pouchairet partage son temps entre le Cameroun et sa Bretagne natale. Ses lecteurs le rencontrent souvent dans les salons du livre, aux six coins de l'Hexagone. 

Enquête passionnante, final inattendu !

Bretagne - Sale temps pour Noreen, officier de police. Après avoir sauvé une policière lors de l'arrestation musclée de trafiquants de drogue, elle découvre le corps sans vie de son oncle. Accident, suicide ou meurtre? Heureusement, elle pourra compter sur le soutien de ses amies et collègues, bien décidées à éclaircir l'affaire. Le roman pourrait commencer par " Il était une fois, trois drôles de dames......" Léanne, commandant de police, Elodie, médecin légiste et Vanessa, psychologue judiciaire sont unies comme les doigts de la main. Ces filles, qui n'ont pas froid aux yeux, doivent s'imposer dans ce milieu carriériste et parfois machiste.

Pierre Pouchairet nous entraîne dans une enquête passionnante avec un final inattendu. Les personnages sont plus vrais que nature sans être des Wonder Women. Quand je dis plus vrais que nature.....l'auteur parsème son récit de clins d'oeil à ses collègues auteurs tels que Nicolas Lebel, Olivier Norek ou Stéphane Bourgoin. Les seuls défauts de ce polar sont que, une fois commencé, vous ne pourrez plus vous arrêter et que vous n'aurez qu'une envie : lire les autres tomes.....

               Nathalie Friquet.

"La cage de l'albatros" Editions du Palémon (12 décembre 2018), de Pierre Pouchairet.

                           Ma note : 17/20.