PAUL MERAULT

Auteur français, né en 1961.

Paul Merault est un officier de police en poste à Toulouse.

Commandant divisionnaire, spécialiste des quartiers dits "sensibles" et des situations extrêmes, il dirige la police de la division Mirail, qui regroupe les principaux quartiers sensibles de l'agglomération toulousaine. Il a été précédemment, pendant plusieurs années, le chargé de communication et des relations presse de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de la HauteGaronne. Il est intervenu plusieurs fois dans les médias pour témoigner des problèmes de délinquance dans sa ville et suggérer des pistes pour y remédier.

Paul Merault a reçu le prix du quai des Orfèvres 2019 pour son premier roman : "Le cercle des impunis", un polar qui se déroule entre Marseille et Londres et deux services de police, l'un français, l'autre britannique.

   Un réalisme effrayant !

Tokyo - Après la catastrophe nucléaire de Fukushima, les séquelles sont autant physiques que psychologiques et laissent un peuple dévasté. Parmi celui-ci, Yoko, jeune pianiste virtuose qui tient l'Etat pour responsable ; elle n'est pas la seule...... Une secte se nommant "L'empire du Fugu" a aussi décidé de régler ses comptes.

Après l'excellent " Le cercle des impunis", Paul Merault nous fait voyager, cette fois, entre Tokyo et Paris. Eh oui, tous les terroristes ne sont pas islamiques, ceux-ci sont japonnais, n'ont rien à leur envier et vont en faire voir de toutes les couleurs aux services de renseignements.

Je suis assez frileuse avec les romans d'espionnage mais celui-ci est passé comme une lettre à la poste ! En effet, l'auteur implique aussi une secte et les dérives écologiques qui sont de plus en plus d'actualité. Et si ces fanatiques utilisaient d'autres armes encore plus implacables que les kalash....? Le suspens va crescendo jusqu'à une fin qui vous glacera les sangs. Il rend ce récit tellement cohérent et réaliste que ça en devient effrayant. En nous rappelant certains événements funestes, l'écrivain prouve que la réalité dépasse souvent la fiction. Encore un coup de maître pour Paul Merault.

                Nathalie Friquet.

"Radiations", de Paul Mérault. EDITIONS LAJOUANIE (21/06/2019)    Ma note : 18/20