MARIA-LUISA MINARELLI

Romancière italienne, née à Bologne. 

Journaliste et écrivain, Maria Luisa Minarelli naît à Bologne où elle obtient un doctorat en Histoire. Elle collabore à des magazines tels que Storia illustrata et Historia en traitant divers sujets liés à la santé, à la beauté et au tourisme.

En 1989, elle signe "Donne di denari" (Olivares), un essai sur les femmes et l'entrepreneuriat à travers les siècles. Puis, dans "A tavola con la storia" (Sansoni, 1992), elle confronte les traditions gastronomiques de plusieurs pays à différentes époques. En 2008, elle publie un thriller, "La donna dal quadrifoglio".

Maria Luisa Minarelli vit à Milan avec son mari, mais elle est depuis toujours amoureuse de Venise où elle séjourne régulièrement. Passionnée d'art et d'antiquités, férue de voyages, cette lectrice compulsive lit surtout la nuit. Elle aime vivre avec ses chats, entourée de plantes qu’elle cultive elle-même.

      Enquête dans la Venise du 18ème siècle.           

Venise - 1753 - Le carnaval bat son plein quand une femme est retrouvée sauvagement assassinée dans une garçonnière. L'enquête revient à l'advocateur Marco Pisani qui découvre alors que la victime est une moniale du couvent de Murano.

Si vous désirez découvrir la Venise du XVIII ème siècle avec ses gondoles, sa faune carnavalesque, ses nantis, ses miséreux etc....ce roman est tout indiqué. Même sans avoir lu le premier tome, vous serez tout de suite immergés dans le récit. C'est le moment de réviser votre italien car Maria Luisa Minarelli décrit avec moult détails la configuration de la ville ainsi que le dialecte sans pour autant que le style soit pesant. L'enquête est menée de main de maître par des personnages pittoresques allant de l'avocat, au policier en passant par ce que l'on pourrait comparer, de nos jours, à un indic qui vont s'escrimer à briser les tabous de l'époque pour démêler cette sombre affaire.

L'auteure décrit les balbutiements de la médecine médicolégale et des techniques policières, peu courantes à l'époque, qui pourraient nous paraître désuètes. En bref, un polar historique dépaysant et prenant que je vous recommande. "L'or de Venise", de Maria Luisa Minarelli Thomas & Mercer (4 juin 2019)          Ma note : 17/20.