La mort fait un tabac

Autres temps

Un vrai polar dans l'acception la plus classique du terme avec... un clin d'oeil à "maman Agatha". En choisissant le cénacle très chic d'un club de fumeurs de cigare, j'ai d'ailleurs cherché à reproduire cette atmosphère si caractéristique des énigmes de cette grande dame du roman policier. 

Extrait

Un aréopage d'épicuriens millionnaires, fumeurs de havanes, est le théatre de meurtres en cascade aussi mystérieux que spectaculaires.

Paul Montreux, un privé cynique au verbe ironique, dont la vie part en charpie, est chargé de l'affaire.

De déconvenues en péripéties hautes en couleur, entre Paris, Deauville, le Maroc, Cuba (bien sûr !) et la Corse, son enquête s'avère un fiasco total dans le brouillard des volutes épicées des "puros". 

L'opacité va s'effacer devant l'incroyable vérité d'une machination diabolique avec une poursuite en voiture finale qui ne manquera pas de vous surprendre....

"Wassila Ghemli est une beurette qui a franchi le Rubicon... ou plutôt la Seine, à Epinay. Elle est passée de l'autre côté. Exemple d'intégration Sarkozienne ? Vous n'y êtes pas ! La gamine est devenue une huile. Mais l'eau et l'huile ne se mélangent pas. Elle roule maintenant pour la France camembert et ne retourne en France merguez que pour enseigner l'éducation civique aux petits frères de ses ancciens copains, qui ne savent lire que les tags. C'est une sorte de harkie. En français de Voltaire, ça s'appelle un traître et en français du Maghreb, ça se traduit par un beau glaviot verdâtre sur la face."

                 Se le procurer en un clic

A lire aussi

Vingt briques pour un pantin

Le tout dernier né. Le plus complexe aussi, de par la richesse de ses personnages et de son…

Le jour dernier

Ce thriller est unique car il se déroule sur vingt-quatre heures (d'où le titre) et respecte -…

Bemol Majeur

Voici le tout premier opus de la "série Langsamer " en format roman. "Bémol majeur" est un petit…

Double JE

Un vrai thriller mêlant actualité et un style de roman noir, années cinquante à la française.…