HERVE CLAUDE

Romancier français, né le 19 novembre 1945 à Paris. 

Comme votre serviteur, Hervé Claude s'est fait connaître en qualité de journaliste à la télévision avant de se "recycler" dans l'écriture romanesque : littérature noire et thriller.

Entre 1975 et 1994, soit durant presque vingt ans (record de longévité télévisuelle), il présenta le JT (journal télévisé) d'Antenne 2, renommée France 2. Aujourd'hui, Hervé Claude anime une émission religieuse sur Arte.

Il publie;son premier roman en 1984. A ce jour, on en recense 18 à son actif.

Hervé Claude partage son temps entre Paris, sa ville natale, la Bretagne et l'Australie où il puise l'inspiration de ses intrigues (voir ci-contre). 

Un bon moment de lecture

Sur une plage de Perth, en Australie-Occidentale, gît le corps d'une drag-queen, perruque blonde, robe moulante en lamé et escarpins rouges à talons aiguilles. Dans une Australie conservatrice et majoritairement homophobe, l'inspecteur Ange, habitué des bars gay, ne se fait guère d'illusions sur les résultats des investigations menées par les fédéraux. Une nouvelle fois, il va s'adresser à son vieil ami Ashe. Allure dégingandée, petite cinquantaine, ce Français vit la moitié de l'année à Perth. Il aime les hommes, écrit des poèmes, joue au golf, bronze en lisant Dostoïevski ou Sagan et file des coups de main à ses amis... Dans les quartiers gays de Perth et de Sydney, Ashe poursuit ses recherches et découvre que la victime, Charlène, avait de bien mauvaises fréquentations et préparait son coming out dans un reality show. De quoi en inquiéter plus d'un. Quelques jours plus tard, une autre drag-queen est assassinée puis c'est le tour d'un camionneur, Bruce, sado-maso notoire qui fréquentait les clubs. Mais l'enquête prend un tout autre cours lorsque Ashe se penche sur le passé de Charlène et de ses trois amis de lycée, rugbymen dans le club universitaire d'une petite ville australienne...

L’enquête est bien menée et bien ficelée, même si la fin arrive si vite. Mais j’ai surtout aimé l'ambiance qui s'en dégage. Le décor est bien planté, l'écriture à la fois simple et efficace. Encore un bon moment de lecture.

                       Alice Midal.

"Mort d'une drag-queen" (Actes sud), de Hervé Claude.

                           Ma note : 14/20