HAYDER MO

Romancière britannique, née à Londres en 1962.

Mo Hayder est une romancière britannique, spécialiste du genre policier, noir et thriller.

Marquée à vie par les expériences traumatisantes dont ont été victimes plusieurs de ses proches, elle reconnaît volontiers sa fascination pour le morbide et la cruauté qui hantent ses livres.

Elle a vécu quelques années à Tokyo, ville qui a donné son nom à l'un de ses plus célèbres romans (voir ci-contre) 

Mo Hayder est connue pour son univers, violent et morbide. Son premier roman, Birdman, sorti en 2000, est un best-seller. Puis Tokyo reçoit le Grand prix des lectrices de Elle 2006 : catégorie Policier. Ainsi que le Prix SNCF du polar européen.

    Pour lecteurs avertis.

Quand Grey débarque à Tokyo sans attaches, argent ni bagages, elle a beaucoup à prouver et encore plus à cacher. Sa rencontre avec Jason, pour lequel elle éprouve une fascination immédiate, est déterminante : il lui trouve un toit, une maison délabrée vouée à la démolition, et un emploi dans un club à hôtesses très privé. Ses clients ? Des yakuzas et un étrange infirme accompagné d'une nurse à la silhouette monstrueuse... Mœurs inavouables, violence, écrasant secret... Ce nouvel univers est pourtant familier à Grey. Le but de son voyage ? Retrouver un mystérieux film à l'existence contestée datant de l'invasion de la Chine par les Japonais. Un seul homme pourrait l'aider. Un survivant du massacre qui refuse de répondre à ses questions... 

1937 l’invasion de la Chine et massacre de Nankin par des japonais. En effet, cette partie de l’histoire reste mal connue par les occidentaux et encore moins bien (re)connue par les japonais. la guerre, les yakusas, la torture, mais aussi le cannibalisme, entre autres choses. Ce que nous allons lire découle de ce qui s’est passé là. Ce témoignage est raconté, par morceaux. Et s’entrecroise avec Mademoiselle Grey qui débarque à Tokyo où vit désormais Chongming qui a survécu au massacre de Nankin. C'est un professeur chinois de sociologie. Elle veut obtenir de celui-ci l’unique exemplaire d’un film bien précis, tourné durant le sac de Nankin par l’armée japonaise. car elle est persuadée qu'il possède un film montrant la pire atrocité de ce vieux massacre. D'abord récalcitrant, il finit par consentir à lui montrer ce film à condition qu'elle espionne un vieux chef yakusa.

La culture orientale est remarquablement décrite. A la fin on apprend le rôle de ce professeur qui eut à faire un choix difficile .Qu’aurions nous fait à sa place ? Ce fut épouvantable !

Pour moi c’est un des meilleurs romans policiers de cet écrivain mais il est réservé à un public averti.

                        Alice Midal.

"Tokyo" (Pocket) de Mo Hayder.

                           Ma note : 16/20.