GHISLAIN GILBERTI

Auteur français né à Belfort en 1977.

Ghislain Gilberti est écrivain, parolier pour des groupes de black metal et pratique le Body Piercing.

Son premier roman, "Dynamique du chaos" est publié en ligne et rencontre un vif succès depuis des années. "Le Festin du serpent", sorti aux éditions Anne Carrière en 2013, a été lauréat du Grand Prix France Bleu des lecteurs, du Prix découverte Polars Pourpres et finaliste du Prix du meilleur polar francophone. "Le Baptême des ténèbres" (2014) et "Le Bal des ardentes" (2015) sont parus chez le même éditeur.

                                             Détonnant !

2003 - Villa Vénézia. Lors de l'interpellation d'un gros dealer, l'opération vire à l'hécatombe dans les deux camps. Quelques années plus tard, Cécile Sanchez, enquêtrice connue pour ses capacités à analyser les malfrats, est parachutée en Alsace pour démanteler un important trafic de drogues. Après "La dynamique du chaos", Ghislain Gilberti nous replonge dans les méandres des milieux de la drogue. Mais ici, pas de dealers à la petite semaine! Ceux-ci ont mis sur pied une organisation tentaculaire, réglée comme un coucou suisse et impossible à contrer. Quand j'ai vu "la brique", j'ai craint des longueurs interminables, mais que nenni. Les faits s'enchaînent à vitesse grand v et les pages défilent sans que vous vous en rendiez compte. Inutile de vous dire qu'entre flics, dont certains ripoux, et trafiquants sanguinaires, on est loin du pays des Bisounours. Pourtant la violence n'est pas gratuite, se justifie et reste crédible. L'auteur impose un rythme qui ne vous laissera aucun répit tant il y a de l'action. Sans compter les personnages bien travaillés et puissants (un coup de coeur pour Fabio, je sais, il faut que je consulte....). Par contre, je ne remercie pas l'auteur pour la frustration occasionnée lors du dénouement ! Je sais ce qu'il me reste à faire....

                                                                                                                                     Nathalie Friquet.

"Sa majesté des ombres" (Ring), de Ghislain Gilberti.                                                                                Ma note : 20/20.

         Une révélation.

Pendant que Cécilia Sanchez, commissaire et synergologue (vous n'avez plus qu'à chercher dans le dico) à la PJ, traque un tueur en série qui éventre des femmes, Ange-Marie Barthélémy, membre de l'élite de l'anti-terrorisme, a fort à faire avec un groupuscule qui se déplace dans toute l'Europe. Qu'ont en commun ces deux affaires ? 

D'entrée de jeu, Ghislain Gilberti nous enserre dans ses anneaux et ne nous lâche plus. Un sujet, malheureusement d'actualité, qui est superbement documenté. Traité d'une manière intelligente, l'auteur nous fait découvrir l'envers du décor du terrorisme. En parallèle, un tueur en série pas vraiment sympa qui découpe des demoiselles et le tout forme un thriller de très haute voltige..... Une vraie révélation !

                Nathalie Friquet.

"Le festin du serpent" (Pocket), de Ghislain Gilberti.                                                          Ma note : 19/20.