FRED VARGAS

Ecrivaine française, née le 7 juin 1957

Frédérique Audouin-Rouzeau a choisi le pseudonyme de Vargas pour s'aligner sur sa soeur, l'artiste-peintre Jo Vargas, qui l'avait fait en hommage à Maria Vargas, personnage du film mythique, "La comtesse aux pieds nus", interprété par l'inoubliable Ava Gardner. 

Détentrice d'un doctorat d'histoire, spécialiste de la peste au Moyen-âge, Fred Vargas a débuté dans la vie active en qualité d'archéozoologue et de médiéviste. On en retrouve des traces dans ses romans....

Le tout premier est paru dans les années 80. Il s'agissait de "Le jeu de l'amour et de la mort". Ensuite, sa production est devenue régulière, faisant d'elle une référence du polar à la française. Le commissaire Adamsberg, son personnage récurrent, devenant, lui aussi, un modèle du genre.

En 2018, elle a reçu le prestigieux Prix Princesse des Asturies.  

      Reviens vite, Fred !

"Pars vite et reviens tard" est un des plus grands succès de Fred Vargas, si ce n'est le plus grand. 

Après avoir lu ce livre, on a plutôt envie de lui dire : "Reviens vite" ! L'addiction au talent de Vargas se met en place dès les premières pages. Car c'est un roman angoissant, qui met horriblement mal à l'aise, sans qu'on ait envie de le quitter. 

Le titre, à lui seul, est très énigmatique....

L'intrigue est bien tissée et la surprise est au bout. Tous les ingrédients du roman noir font partie de la recette et l'on peut même dire que Vargas est, quelque part, une pionnière dans un genre très sombre, teinté de relents médiéviste, qui fait aujourd'hui florès. 

"Pars vite et reviens tard" (Viviane Hamy) de Fred Vargas.

Ma note : 18/20.