EMMANUEL VARLE

Ecrivain français. 

Emmanuel Varle est auteur de roman policier.

Féru de littérature, passionné d’histoire et fin connaisseur du monde animal, l’auteur travaille dans la police depuis une trentaine d’années. Il est actuellement commandant dans la Police Nationale. Cette expérience professionnelle lui a permis de rencontrer des gens venus d’horizons très divers, souvent issus de communautés peu connues du grand public.

Il souhaite, au travers de l’écriture, faire partager aux lecteurs ce vécu passionnant.

Mon avis sur "No problemo" Je ne vais pas vous raconter l'histoire, Nathalie le fait beaucoup mieux que moi (voir ci-contre). Ce roman - du moins, une grande partie - a toutes les apparences d'une tragédie grecque. Durant le tiers médiant de l'oeuvre, elle en respecte les trois unités : action, lieu et temps. Et puis, vient la chasse à l'homme qui se conclut comme le lecteur le pressent... mais pas tout à fait. Emmanuel Varle nous réserve un très inattendu et très touchant épilogue que je me garderai bien de dévoiler. Ce qui m'amène, d'ailleurs, à m'interroger sur l'esprit critique dont fait preuve ce flic retraité envers ses anciens collègues. Mais bon, Varle n'est plus flic ; il est aujourd'hui romancier et sait faire la part des choses. Il distribue les bonnes et mauvaises cartes à chacun de ses personnages... tant et si bien qu'on finit par apprendre que les méchants ne sont pas si méchants et que les "gentils" ont des vices cachés. Bref, je n'ai en fait qu'un seul reproche à faire à ce bouquin... mais il est de taille. Disons qu'il nuit sensiblement à la note finale (sinon, ça valait un 19/20). A mon sens, le démarrage est beaucoup trop lent. L'action tarde à démarrer, la mise en place est trop longue. On a du mal à tourner les premières pages. Il faut néanmoins persévérer car lorsque l'intrigue s'emballe, on ne peut plus s'arrêter !

                                                                                                                                                               JFP.

"No problemo", d'Emmanuel Varle (Editions Lajouanie).                                                                                Ma note : 17/20.

    Un roman noir, criant                    de vérité.

Banlieue de Paris - José et Romuald, deux jeunes désoeuvrés, fomentent un casse dans la villa d'un célèbre écrivain. Pour José, optimiste, c'est toujours "no problemo", sauf cette fois-ci....

Et encore un succès pour l'équipe Lajouanie ! Emmanuel Varle ne déroge pas à la ligne directrice de la maison d'édition.

Tout commence par un cambriolage à priori facile et sans risque auquel des éléments extérieurs viennent se greffer, transformant leurs plans en fiasco total.

L'auteur ne s'embarrasse pas de fioritures, des faits, rien que des faits ce qui rend la lecture rythmée et addictive. Pas de caïds dans ce polar, mais des paumés, un peu bras cassés qui malgré leurs méfaits nous feraient presque pitié. Pas de vrais gentils non plus, même les personnages secondaires ont leur part d'ombre et ne sont pas des anges de vertu. Les deux lascars nous entraînent avec eux dans leurs péripéties et on a autant envie de faire durer le plaisir que de connaître le dénouement.

Un roman noir criant de vérité que je vous recommande chaudement.

              Nathalie Friquet.

"No problemo", d'Emmanuel Varle. EDITIONS LAJOUANIE (24/05/2019)    Ma note : 18/20