DAVID COULON

Ecrivain français né à Toulon en 1974.

David Coulon est psychologue et romancier.

Né dans le sud de France en 1974, David Coulon a commencé par écrire beaucoup de nouvelles, en publier en revue papier (L’ours Polar, Lignes Noires, etc…) et à la radio (RTBF). Puis, il est devenu psychologue, metteur en scène de théâtre (compagnies La Fille Du Guignol, et Kopasker), comédien. Sur son site, vous trouverez quelques- uns de ses écrits, mais pas tous, fort heureusement pour votre santé mentale, et la sienne ! Vous trouverez également des infos/actus sur les pièces de théâtre en cours de création, ou en jeu.

Il vit désormais en Normandie où il exerce toujours la profession de psychologue. A côté de cela, il dirige plusieurs ateliers théâtre et ateliers d’écriture. Son premier roman, "Dernière fenêtre sur l’aurore", a été publié en juillet 2013, aux Editions Asgard. Intéressé par les individus en phase de rupture mentale dans un univers social qui les broie, ses écrits font le grand écart entre univers très noir, mais parfois aussi humour. Il en va de même pour les pièces mises en scène dans le cadre de la compagnie Kopasker.

                                                                                                                                  N.F

            Excellent !

Normandie, 3h du matin - Un homme éméché rentre de chez sa maîtresse en empruntant une petite route isolée. Croyant entendre un coup de feu, il s'arrête et descend du véhicule quand une femme y pénètre et tente de démarrer. L'homme l'éjecte, la jeune fille se fracasse la tête contre une pierre et décède. Il a alors la très mauvaise idée de la mettre dans son coffre.

Quand vous regardez cette magnifique couverture, vous vous dites, quelle sérénité. Eh bien, c'est un leurre! D'entrée de jeu, David Coulon nous plonge dans un cauchemar éveillé. Ecrit à la première personne, il est facile de s'identifier à ce quidam qui est par moment très énervant. On a envie de lui crier "Mais pourquoi, fais-tu cela, idiot????" On comprend son désarroi, on tremble pour lui et parfois, on a envie de le secouer. Au fur et à mesure, l'histoire prend une tournure totalement inattendue qui vous tient en haleine jusqu'au point final. J'ai eu "la chance" de pouvoir le lire d'une traite (merci la grippe) et vous souhaite la même chose, enfin.... vous m'avez comprise. Mais surtout ne passez pas à côté de cet excellent roman ! 

              Nathalie Friquet.

"Je serai le dernier homme" (Lajouanie), de David Coulon.

                       Ma note : 20/20.