CHRISTOS MARKOGIANNAKIS

Ecrivain grec, né en 1980 à Héraklion (Grèce). 

Chrìstos Markogiannàkis a grandi à Héraklion, puis étudié le droit à Athènes ainsi qu'à Paris. Il a;travaillé pendant plusieurs années comme avocat pénaliste.

A l'âge de 30 ans, il décide de donner à sa vie une autre orientation. Il s'installe définitivement à Paris et étudie la crimonologie pour laquelle il suit une formation à l'université Panthéon/Assas. Il s'intéresse aux côtés artistiques du crime et s'inspire de Durkheim comme de Thomas de Quincey, tous deux accordant au crime une place de choix dans le monde des beaux arts.

Auteur de romans policiers et d'installations mêlant l'art et le crime, ses "Criminarts", Christos Markogiannakis réside actuellement à Paris où il poursuit;son travail de recherche sur la représentation du meurtre dans l'art.

En 2017, il publie "Scènes de crime au Louvre".

Un roman atypique qui manque de punch.

Athènes - Fac de droit - En section criminologie, un étudiant et une professeure sont retrouvés assassinés. L'enquête revient au capitaine Markou, fraîchement diplômé de cette université.

Christos Markogiannakis plante le décor dans une faculté de droit. Ne vous attendez pas à visiter la ville, toute l'intrigue se déroule dans le bâtiment. On y découvre l'envers du décor des grandes écoles avec la rivalité entre profs, la course à l'excellence , la jalousie etc....

Ce polar se démarque grâce au style rétro du scénario. L'auteur reprend les codes d'une certaine Agatha Christie et de son personnage fétiche Hercule Poirot. En effet, Markou mène un jeu de dupes en soupçonnant tous les protagonistes et en étayant les preuves qui démontrent que chacun peut être l'assassin.

Un auteur prometteur et un roman atypique qui, selon moi, manque juste d'un peu de punch.

                 Nathalie Friquet

"Au cinquième étage de la faculté de droit", de Christos Markogiannakis. Éditeur : ALBIN MICHEL (28/03/2018)

Ma note : 14/20