CHRISTOPHE DUBOURG

Ecrivain français. 

Bizarrement, Christophe Dubourg est le parfait homonyme d'un entraîneur de chevaux de course. Je connais donc les deux Christophe Dubourg et apprécie leur talent dans leur domaine respectif. 

Mis à part ce côté anecdotique, Christophe Dubourg l'écrivain et un Normand pur beurre (d'Isigny) dont les romans connaissent un grand succès dans le Nord. Ce n'est pas moi qui le dit mais l'auteur en personne, qui ne s'explique pas cette facétie du sort. Nul n'est prophète en son pays. Le pays de Christophe, c'est Caen où il exerce la respectable profession de libraire. D'où son intérêt (et sa grande culture) pour la littérature en général et la littérature noire en particulier dont il a fait sa spécialité en tant qu'auteur. Et quand je dis noir... noir c'est noir ! Comme le chocolat à 100 % (voir chronique, ci-contre) ! 

Mais Christophe aime aussi traiter le genre sur le mode humoristique. Son style, même lorsqu'il lui sert à décrire les scènes les plus horribles, le laisse parfois transparaître. Il a écrit aussi un polar parodique et en écrira certainement d'autres car Christophe Dubourg est un jeune auteur à l'aube d'une brillante carrière littéraire. 

  La quintesence du noir.           

"Les loups et l'agneau" est un roman comme j'en ai rarement lu. Christophe Dubourg, mon voisin au salon du livre de Templemars, a fait fort ! On nage (au figuré comme au propre) dans la quintessence du noir et de l'horreur. J'i pourtant l'habitude des thrillers mais j'avoue qu'à la lecture de certaines scènes, j'ai eu la chair de poule. Bravo Christophe ! 

A peu de choses près, ce roman s'inscrit dans les trois unités de la tragédie grecque : le temps, le lieu et l'action. Sa majeure partie se compose d'un huis-clos... et, vous vous en doutez, nous ne sommes pas dans un palace ! Pour amorcer son intrigue, Dubourg utilise un "bon vieux" tueur en série mais ça va beaucoup plus loin. Notamment à travers les destins croisés des personnages principaux et le rebondissement final. En outre, ce livre pose un certain nombre de questions existencielles. Il est bien écrit et documenté. Je ne lui ai trouvé qu'un seul défaut : un peu long à l'allumage. L'auteur aurait pu faire l'économie de quelques pages pour mettre ses personnages en scène et rendre son intrigue encore plus nerveuse. 

"Les loups et l'agneau (Airvey), de Christophe Dubourg.

                          Ma note : 18/20.